[Mini-lecture du lundi] Moi, Peter Pan – Michael Roch

** Sur une idée originale de la Chronicroqueuse de livres **

Ça fait un petit moment que je suis une grande adepte des vidéos de Michael Roch sur YouTube, sur la chaîne de La brigade du livre. Je vous conseille notamment celle-ci.

Quand j’ai vu qu’il sortait un livre sur Peter Pan, forcément, j’ai eu envie de le lire (oui, parce que vous ne le savez pas, mais je suis une grande fan de Peter Pan). J’ai un peu galéré à trouver ce roman, j’ai fini par oublier un peu, tout en le gardant dans un coin de ma tête, et finalement, l’autre jour, je l’ai trouvé à Cultura ! Et il n’aura pas attendu longtemps sur mes étagères…

Au Pays Imaginaire, les enfants perdus ont la tête pleine de poux et le ventre fourmillant d’angoisse. Peter, Comte des grimaces et des jeux de Gros-mots, répand sa parole philosophique pour rassurer sa tribu, mais lui aussi est rongé par le tristesse et les doutes depuis le départ de Wendy. Seul face à lui-même, il va devoir affronter sa peur de grandir.

Moi, Peter Pan est un roman contemplatif, onirique et d’une poésie saisissante à lire en empruntant le chemin vers la deuxième étoile à droite avant de filer tout droit jusqu’au matin…

Coup de cœur

Ce court roman sera peut-être difficile à appréhender pour certains lecteurs, mais j’ai adoré ! En fait, il ne s’agit d’une histoire racontée chronologiquement, mais plutôt d’une suite d’épisodes indépendants les uns des autres, avec pour seul point commun, Peter Pan (évidemment).

C’est une lecture un peu particulière : on a l’impression d’entrer dans un rêve en compagnie de Peter Pan, de le suivre dans ses cabrioles et ses farces, mais aussi dans ses moments de doute ou de tristesse. On parcourt le Pays Imaginaire à ses côtés, du Ruisseau des Fées au Lagon des Sirènes. Au fil des chapitres, on rencontre tour à tour, les enfants perdus, le Capitaine Crochet et les pirates, les Indiens et Lili la Tigresse, Clochette, les sirènes, le crocodile… Tous les personnages du Pays Imaginaire que l’on connaît si bien.

L’écriture est très belle et poétique, plutôt contemplative, un peu philosophique et j’y ai vraiment retrouvé l’esprit de Peter Pan. Il y a évidemment beaucoup de références à l’œuvre originale, mais aussi (et surtout, selon moi) au film de Spielberg, Hook ou la revanche du Capitaine Crochet. Ce film a bercé mon enfance et c’est un de mes préférés. J’ai donc été très heureuse de retrouver de nombreux clins d’œil à cette adaptation.

Et parce que j’ai trouvé l’idée sympathique en lisant cette critique de L’ours inculte, je vous mets moi aussi un passage pioché au pif dans le roman :

Elle écarte une seconde branche et dévoile des nuages qui troquent leurs branches de pluie, jouant leurs tons gris pâle à qui craquera le premier. La lumière nous irradie et cette fois-ci, je sens le vent marin, celui qui vient du Bout des Sept Mers, parcourir ma peau, chargé des embruns que portent les étoiles filantes. Il s’engouffre dans ma tignasse comme un malotru gorillement paluché.

Le vent transporte avec lui les odeurs fabuleuses de notre maison, et la trouée que retient Lili dans le feuillage offre une vue incomparable sur le Pays Imaginaire. Je ne l’avais jamais vu ainsi.

Tout au loin, il y a la Pointe du Bout du Bout, et ses plages jaune blé qui viennent paresseusement couronner la Forêt Interdite. Celle-ci couve de mille verts le Bois Perdu et l’indétectable Village de Cocabanes. Derrière les plus hauts arbres, se détachent les Hautes Plaines, leurs oiseaux sauvages s’envolant à grands cris par-dessus les trois pitons de la Montagne Tondue. L’un d’eux est percé d’une grotte d’où coule le Ruisseau des Fées, qui se jette dans la Rivière Mystérieuse. Derrière, en fermant les yeux, on devinerait le Récif des Naufragés et le Lagon des Sirènes si beau qu’aucun peintre n’aurait pu en nuancer le turquoise. C’est douillet, et c’est compact à la fois.

Je n’ai qu’une chose à ajouter : Bangarang !

f643aad3-de09-4694-a054-46a0beac1284


** Découvrez les premières lignes du roman ici **

 

Publicités

8 commentaires sur “[Mini-lecture du lundi] Moi, Peter Pan – Michael Roch

Ajouter un commentaire

    1. Oui, c’est probablement mieux de lire le livre original d’abord, même si tu peux tout à fait lire celui-ci sans avoir lu le roman de James Barrie.
      Mais si tu comptes lire les deux, je pense qu’il faut commencer par le premier 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :