#ReadingClassicsChallenge2018

Créé par lillyandbooks, ce défi littéraire a pour objectif de faire (re)découvrir les auteurs et autrices classiques.

Quand j’étais au collège/lycée, je lisais beaucoup de littérature classique et j’adorais ça. Et puis, petit à petit, je m’en suis un peu éloignée et même s’il m’arrive de piocher de temps en temps un classique dans ma bibliothèque, j’ai l’impression d’en lire beaucoup moins qu’avant et ça me manque !

Voici le programme des hostilités :

reading-classics-challenge-2018

Chaque mois, Lilly propose donc de lire un auteur et une autrice classique. J’avoue qu’en voyant tout ça, je me suis rendue compte que je ne connaissais pas la plupart des femmes de cette liste ! J’ai même été obligée d’en chercher certaines sur Wikipédia pour savoir ce qu’elles avaient écrit.

Pour les auteurs masculins, je possédais déjà la plupart des titres et pour les autres, ça m’a finalement décidée à me réinscrire à la médiathèque !

Voici donc ce que j’ai prévu de lire pour ce défi :

Janvier

Jules Verne : Voyage au centre de la terre (1864, 372 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Mme de Lafayette : La princesse de Montpensier (1662, 27 pages)Chroniquehook-2470296_1920

Février

Albert Camus : La Peste (1947, 279 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Marguerite Yourcenar : L’œuvre au noir (1968, 511 pages) – Abandon

Mars

Truman Capote : Breakfast at Tiffany’s (1958, 179 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Zelda Fitzgerald : Bits of Paradise (1973, nouvelles) hook-2470296_1920

Avril

Marivaux : L’île des esclaves (1725, 160 pages)hook-2470296_1920

Mary Westmacott (Agatha Christie) : Portrait inachevé (1934, 315 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Mai

Emile Zola : Thérèse Raquin (1867, 287 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Svetlana Alexievitch : La supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse (2013, 267 pages) – Reporté

Juin

Guy de Maupassant : Une partie de campagne (1881, 96 pages) – Chroniquehook-2470296_1920

Anaïs Nin : Venus Erotica (1977, 256 pages) – Reporté

Juillet

Honoré de Balzac : Le lys dans la vallée (1836, 448 pages) – Abandon

Les sœurs Brontë : Wuthering Heights (1847, 272 pages) – Reporté

Août

George Orwell : Hommage à la Catalogne (1938, 294 pages)

Alice Munro : La danse des ombres heureuses (1968, 165 pages)

Septembre

William Shakespeare : Macbeth (1606, 88 pages) – En cours

Simone de Beauvoir : Mémoires d’une jeune fille rangée (1958, 480 pages) – Reporté

Octobre

Gustave Flaubert : Madame Bovary (1857, 479 pages) – Reporté

Mary Shelley : Frankenstein (1821, 352 pages) – Reporté

Novembre

Oscar Wilde : The Portrait of Dorian Gray (1891, 256 pages) – Reporté

Edith Wharton : Le temps de l’innocence (1920, 312 pages)

Décembre

Charles Dickens : A Christmas Carol (1843, 160 pages)

Jane Austen : Northanger Abbey (1817, 285 pages)

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :