Week-end à Leiden et Amsterdam

img_8635-1

Au départ, lorsque j’ai créé ce blog, je voulais aussi vous parler de voyages. Je n’ai malheureusement pas écrit d’article concernant mon séjour à Rome en avril dernier, ni sur mes vacances au Portugal cet été, mais cette fois, j’ai décidé de vous parler un peu de mon week-end à Amsterdam.

À l’origine de ce week-end, il y a Audrey, ma meilleure amie, qui a gagné une nuit d’hôtel pour deux à Leiden, grâce a un concours organisé dans le cadre de son travail. Leiden étant situé à une demi-heure en train d’Amsterdam, elle a pensé que ce serait une bonne occasion de découvrir la capitale hollandaise… évidemment, j’ai sauté sur l’occasion quand elle m’a proposé de l’accompagner (j’allais quand même pas refuser un voyage !).

Jour 1 – Leiden, la méconnue

img_2868

Pour profiter au maximum de nos 4 jours en terres hollandaises, nous avons pris l’avion à 6h du matin. Arrivées à Amsterdam, nous avons donc pris un billet pour Leiden.

Peut-être que je suis tout simplement inculte et que vous connaissez, mais moi, en tout cas, je n’avais jamais entendu parler de Leiden. Cette ville est vraiment magnifique et c’est mon coup de cœur du week-end ! J’ai beaucoup aimé Amsterdam, mais Leiden est vraiment différente, même si elle peut paraître similaire au premier abord.

On retrouve les traditionnels canaux, les maisons d’une hauteur vertigineuse collées les unes aux autres, les pignons si caractéristiques, les fleurs et bien sûr, les vélos. Mais cette ville m’a paru plus petite, plus intimiste et paisible, moins peuplée peut-être. Cette impression vient sans doute du fait que nous y étions un jeudi et que la plupart des gens travaillaient, mais en tout cas, je me suis sentie extrêmement bien dans cette ville et je me serais très bien vue y vivre. En plus, c’est le genre d’endroit qui me fait penser que c’est toujours l’automne (un peu comme quand je regarde la série Gilmore Girls).

Grâce à la carte fournie par notre hôtel, nous avons pu faire un grand tour à pieds à la découverte de la ville. C’était parfait pour cette unique journée consacrée à Leiden et ça nous a bien occupées !

Jour 2 – Amsterdam, la découverte

img_8573

Après avoir laissé nos bagages à l’hôtel (et avoir survécu à la montée de son escalier très raide), nous avons décidé de retourner près de la gare pour commencer notre séjour par une croisière sur les canaux, histoire de repérer un peu ce qu’il y avait de joli. À Rome, on avait fait un peu pareil en faisant un tour en bus Hop-on/Hop-off et c’est une belle entrée en matière pour se repérer un peu dans la ville.

C’était très intéressant et vraiment agréable. Il s’agit d’une visite commentée (en 19 langues, si ça vous intéresse) et du coup, on a appris plein de petites anecdotes.

img_3074.jpgComme on nous l’a notamment expliqué, pendant longtemps, les maisons d’Amsterdam n’avaient pas de numéros, mais arboraient plutôt sur leur fronton des plaques sculptées et peintes représentant des symboles. Pour donner leur adresse, les habitants indiquaient le symbole figurant sur la façade de leur maison. Ces plaques pouvaient représenter des personnages, des animaux ou des objets caractéristiques du métier des occupants de la maison, de leur passion ou d’un trait qui leur était propre.

img_8567Ensuite, comme il commençait à faire un peu froid (avec de l’eau partout et fin septembre, c’était un peu inévitable), nous sommes allées manger dans un petit bar-restaurant à la limite du quartier rouge. Comme on nous l’avait conseillé pendant la croisière, nous avons essayé un plat typique des Pays-Bas : la soupe de pois avec de la saucisse fumée. C’est…épais. Très épais. Mais c’est aussi très bon, ça tient bien au ventre et ça réchauffe. Après ce petit repas, nous avons décidé de nous promener un peu dans le Quartier Rouge voisin. Même en plein jour, les prostituées sont en vitrine, adoptant des poses lascives, entrouvrant parfois leur porte. Nous avons poussé notre périple jusqu’à La Condomerie, magasin de préservatifs où l’on trouve de tout (en matière de préservatifs, évidemment). Franchement, ça vaut le détour, rien que pour la vitrine et pour les objets insolites qu’on peut y trouver. Notamment, de jolies sculptures sur préservatif que vous pouvez acheter pour offrir (quelle bonne idée, pour un cadeau de Noël à votre famille).

img_2954

Nous avons aussi visité le Béguinage. Il s’agit d’un hofje (des habitations organisées autour d’une cour intérieure) construit au Moyen-Âge pour y accueillir des femmes célibataires ou veuves, vivant selon des règles monastiques mais souhaitant pas former de vœux. C’est très mignon et on y trouve notamment la plus vieille maison en bois d’Amsterdam. À l’époque, toutes les maisons étaient construites en bois, mais après plusieurs incendies ayant quasiment consumé l’intégralité de la ville, il a été décidé de construire les maisons en briques.

img_2961

Nous nous sommes ensuite dirigées vers le Bloemenmarkt, le marché aux fleurs d’Amsterdam. Évidemment, ce n’était pas vraiment la bonne saison pour admirer les fleurs, mais on a quand même réussi à trouver une boutique (ou un stand, je ne sais pas trop comment on dit) remplie de fleurs ! Et c’était magnifique !

img_2967

Nous avons poussé notre promenade jusqu’à la place Rembrandtplein qui arbore une belle statue de Rembrandt entouré des personnages de son tableau le plus célèbre : La Ronde de nuit. C’est vraiment très beau et ça vaut le détour.

Enfin, nous sommes remontées à l’hôtel pour ne pas être en retard pour notre visite de la maison d’Anne Frank. Nous avons mangé dans un joli petit café brun (bruin café) sur la route.

 

img_8610

Je ne peux que conseiller cette visite qui est extrêmement émouvante. Un audioguide vous permet d’entendre des citations du journal d’Anne Frank, des témoignages des amis de la famille Frank et du père, seul survivant de la déportation. De pièce en pièce, on découvre l’étroitesse des lieux et on imagine le nombre de personnes y ayant vécu pendant deux ans, dans la peur constante d’être découvertes, s’efforçant de ne pas faire de bruit pour ne pas éveiller les soupçons. On découvre aussi le courage de ceux qui les ont aidés. Vous vous en doutez, l’atmosphère est très pesante. Même en n’ayant pas spécialement aimé ma lecture du Journal d’Anne Frank, j’ai évidemment été émue par cette visite.

Jour 3 – Amsterdam et ses artistes

img_3031-e1539157115687.jpg

Van Gogh, Rembrandt, Vermeer… Autant de peintres hollandais qui ont marqué par leurs œuvres. On ne pouvait donc pas aller à Amsterdam sans visiter le musée Van Gogh et le Rijksmuseum qui abrite les œuvres de nombreux artistes hollandais. Sachez qu’Amsterdam regorge de musées en tous genres, dont certains sont totalement improbables.

Le musée Van Gogh vaut vraiment le coup et il est immense ! Toutes les œuvres du peintre n’y sont pas exposées puisque certaines font partie de collections privées, mais la plupart des incontournables sont là. L’audioguide multimédia permet de mieux comprendre les détails de certains tableaux, l’histoire qui se cache derrière, tout le travail de Van Gogh. C’est extrêmement intéressant, même si vous n’y connaissez pas grand chose en peinture (comme moi). La visite nous a pris pas loin de 3 heures.

Le Rijksmuseum est encore plus grand et rassemble des tableaux, des sculptures, des objets de toutes les époques de l’histoire de la Hollande. Une application gratuite pour smartphone vous permet de choisir le type de visite que vous voulez faire et vous permet de vous arrêter sur les pièces incontournables. À chaque fois, une petite présentation de deux ou trois minutes vous permet de mieux apprécier ce que vous avez devant vous. Dans certaines pièces, des fiches explicatives vous permettent aussi de vous attarder sur certains détails d’une œuvre et d’apprendre quelques anecdotes.

Au bout de la Galerie d’honneur, trône La Ronde de nuit, impressionnant par sa taille et sa composition. Ça vaut vraiment le coup de s’attarder devant pour en étudier tous les détails, remarquer le soin apporté aux textures des vêtements, aux postures des personnages, admirer le clair-obscur.

Le musée abrite également La laitière de Vermeer, mais malheureusement pour nous, nous n’avons pas pu la voir car elle avait été prêté à un musée de Tokyo, pour une exposition.

Dolls’ house of Petronella Oortman
Rijksmuseum [Copyrighted free use], via Wikimedia Commons
C’est aussi au Rijksmuseum qu’est exposée la maison de poupée ayant inspiré le roman The Miniaturist de Jessie Burton. Loin d’être un jouet pour enfants, cette maison est une reproduction exacte de la maison de Petronella Oortman, à l’échelle, meublé de minuscules accessoires fabriqués dans les mêmes matières que leurs homologues grandeur nature. La minutie et les détails qui ont été apportés à ces éléments sont incroyables !

Autre point qui vous intéressera sûrement, le Rijksmuseum possède sa propre bibliothèque, le plus grand centre de documentation public des Pays-Bas, spécialisé dans l’histoire de l’art. Elle est vraiment immense et absolument magnifique !

img_3037

Après la visite du Rijksmuseum (qui nous a pris l’après-midi), nous sommes allées nous poser un moment dans le Vondelpark avant d’aller manger dans un restaurant plutôt original puisqu’il n’a pas de carte. Ce sont les serveuses qui récitent le menu à chaque table. Et c’est très bon ! (Un peu cher, mais très bon)

Le soir, nous sommes retournées dans le Quartier Rouge afin de voir la différence d’ambiance par rapport à la journée. Verdict : beaucoup plus de prostituées en vitrine, des clubs de strip-tease partout, des cinémas pornographiques à tous les coins de rue, des coffee shop d’où s’échappe un délicat fumet…et énooooormément de monde, touristes ou locaux (pas mal de viande saoule aussi) !

img_8680

Jour 4 – Amsterdam bohème

img_8694

En ce dernier jour à Amsterdam, nous avons décidé d’aller nous perdre (façon de parler) dans le quartier Jordaan, le quartier bobo d’Amsterdam et apparemment le plus joli. C’est effectivement un joli coin dans lequel se promener, avec plein de petits cafés à droite à gauche où l’on peut manger, des petites places, des rues tellement mignonnes qu’on a envie d’y habiter et que j’aurais pu rester toute la journée à les regarder.

Le midi, nous sommes allées manger dans un petit (très petit) restaurant qui propose des assiettes composées de soupes, de quiches, de tartes salées et de sandwiches. C’était vraiment bon et pour un repas rapide du midi, c’était parfait. En plus, le chat du restaurant est venu nous tenir compagnie. Autant vous dire qu’on était toutes les deux ravies !

On s’est encore promené un peu, on a visité un hofje, on est allé voir la statue d’AnneFrank et le Homomonument, en hommage aux homosexuels persécutés pendant la guerre, on a a acheté des souvenirs (et du fromage, bien sûr !), puis on a échoué à Waterstones (une célèbre chaîne anglaise de librairies… Oui, oui. À Amsterdam. Parfaitement. Et on a acheté des livres. Forcément.) et enfin, nous sommes allées manger des poffertjes, sortes de blinis servis avec ce qu’on veut (Nutella, sucre, confitures, etc.) avant d’aller récupérer nos bagages et de partir pour l’aéroport.

img_8724

Voilà pour ce long week-end (et long article) à Amsterdam et Leiden !

Vous aimez ce type d’articles ? Est-ce que ça vous intéresserait que j’en fasse plus souvent (quand je voyage, évidemment) ?

Publicités

6 commentaires sur “Week-end à Leiden et Amsterdam

Ajouter un commentaire

    1. Oh merci ! C’est juste celles que j’ai prises avec mon téléphone. Je n’ai pas encore eu le temps de trier celles de mon appareil photo

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :