Lointaines merveilles – Chantel Acevedo

Coucou les amis !

Cette semaine, on embarque pour Cuba à travers les souvenirs de María Sirena. Une plongée dans l’histoire souvent méconnue de cette île mythique. Une lecture parfaite pour Mars au féminin avec des portraits de femmes fortes et indépendantes.

Le résumé de l’éditeur

snapseed-2

Cuba, 1963. Le terrible ouragan Flora s’apprête à frapper l’île. Huit femmes trouvent refuge dans l’ancienne demeure du gouverneur. Pour passer le temps, la vieille María Sirena leur raconte des histoires.

Car elle est une conteuse hors pair. Elle en avait d’ailleurs fait son gagne-pain dans la fabrique de cigares où elle était lectora, employée à égayer les journées des rouleurs de tabac par ses récits fantastiques.

Alors que la tempête fait rage, María Sirena raconte son enfance pendant la troisième guerre d’indépendance cubaine, la vie de son père, Agustín, rebelle féroce, et de sa mère, Lulu, passionnée et passionnante, qui a aimé, rêvé et s’est battue comme personne.

À travers le récit de María Sirena se dessine l’histoire de Cuba et celle d’hommes et de femmes inoubliables pris dans les tourments de luttes politiques et de passions ravageuses. Épique et bouleversant, Lointaines merveilles est à la fois tempête et refuge.

Mon avis

Ce roman se déguste lentement, petit à petit. En tout cas, c’est comme ça que j’ai eu envie de le lire. Je voulais savourer chaque retour en arrière, chaque morceau d’histoire cubaine, m’imprégner de cette ambiance et de ces événements, apprendre à connaître les personnages.

Comme la majorité des gens (je crois), je ne connais pas grand chose à l’histoire cubaine et j’ignorais donc tout des guerres d’indépendance. Du coup, j’ai évidemment appris énormément de choses au cours de ma lecture.

J’ai vraiment aimé être plongée dans ce contexte historique, aux côtés de María Sirena, de sa famille et de ses amis. Petit à petit, ce passé d’abord idéalisé laisse place à une réalité beaucoup plus dure. Vivant perpétuellement dans l’ombre d’une mère qu’elle idolâtre, María Sirena est une enfant, puis une adolescente timide et réservée, peu concernée par la lutte pour l’indépendance qui fait rage à Cuba. Au fil des rencontres, la jeune fille mûrit et se retrouve face aux contradictions de ses semblables, à l’intolérance de ceux qui l’entourent, ainsi qu’à la haine et à la violence des Espagnols. Mais elle va aussi découvrir la solidarité, l’amour, l’espoir et la force.

Lorsque María Sirena commence à raconter son enfance, pour oublier et faire oublier la tempête qui fait rage à l’extérieur, elle n’imagine pas tous les souvenirs douloureux qu’elle finira par exhumer. Enfermée malgré elle avec une demi-douzaine d’autres femmes, sans distraction et dans des conditions spartiates, elle parle de sa vie rocambolesque, comme à l’époque où elle faisait la lecture aux rouleurs de cigare. Un métier important pour eux comme pour elle : ils avaient besoin de distraction pendant leur journée de travail, elle avait besoin de se raconter en évoquant son passé et de parler de l’amour sous toutes ses formes : le patriotisme, d’abord, mais aussi la véritable adoration portée à sa mère, l’amour un peu craintif pour son père, l’amour passionnel qu’elle a connu, l’amour pluriel et l’amour inconditionnel.

Mais jamais elle n’était allée aussi loin dans les confidences qu’ici, en 1963, en plein ouragan, entourée d’inconnues. Car ce récit cache en réalité un lourd secret que María Sirena tait depuis des années et qui lui pèse de plus en plus. Sous la pression de ses compagnes d’infortunes, elle finira par révéler sa plus grande honte, celle qu’elle n’a jamais avouée à personne et qu’elle n’a jamais pu oublier.

***

Titre : Lointaines merveilles
Auteur : Chantel Acevedo
Éditeur : Les escales
Pages : 295

Publicités

Un commentaire sur “Lointaines merveilles – Chantel Acevedo

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :