Halloween – Olivier G. Boiscommun

Pour suivre l’avancée de mes lectures pour le Pumpkin Autumn Challenge, c’est par ici !

Le résumé de l’éditeur

Halloween est un livre pour les petits et les grands. Une histoire pleine de poésie et d’émotions, qui vous transporte comme un songe, au gré de ses images. Un conte tout en rimes, pour fêter les morts et apprécier la vie…

– La mort, ça se fête pas ! La mort c’est froid, c’est triste, c’est vide…

– Tu fais erreur, jeune fille, tous les morts n’ont pas froid. Leur vie n’a rien de vide. Et il ne tient qu’à toi qu’ils deviennent tes guides.

img_1822

Mon avis

J’ai acheté cette BD pour coller à la catégorie Trick or Treat du Pumpkin Autumn Challenge.

En lisant le résumé (enfin les quatre phrases, quoi), j’ai été très emballée. Je ne savais pas si je devais m’attendre à quelque chose d’un peu horrifique ou plutôt à quelque chose de fantastique, mais ça me bottait bien.

Eh bien cette lecture a été une énorme déception

Je pense que je m’attendais à quelque chose du genre L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury, avec une plongée dans les différentes traditions culturelles autour de la mort ou à quelque chose du genre Les noces funèbres de Tim Burton, mais en fait pas du tout. Je précise ici que j’ai acheté la première édition (parce que je ne savais pas qu’il existait deux versions, en fait). Mon exemplaire fait donc 26 pages…et c’est trop peu. J’ai regretté de ne pas m’être procuré l’édition augmentée.

Le dessin est magnifique, les couleurs très belles, l’agencement des cases original, mais l’histoire m’a laissée sur ma faim. J’ai même pensé qu’il manquait des pages ! Asphodèle est une petite fille avec un bien grand nom qui a perdu son frère et n’arrive pas à s’amuser à Halloween. Pour elle, on ne peut pas fêter la mort, synonyme de solitude, de tristesse et d’abandon. Elle s’éloigne donc de son groupe d’amis pour rentrer seule chez elle. Au détour d’une rue, elle rencontre un mystérieux clown qui tente par tous les moyens de la faire sourire.

Je pense que la réédition (avec 26 pages de plus, quand même !) doit être un peu plus intéressante à lire. Ici, on a à peine commencé que c’est déjà terminé. Du coup, personnellement, je n’ai pas été touchée et j’y ai vu un travail non abouti. C’est clairement voulu, mais c’était un peu trop elliptique pour moi. J’aurais aimé m’attarder un peu dans cette histoire, approfondir certains points.

Vous avez d’autres lectures d’Halloween à me conseiller pour oublier un peu ma déception ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :