La révélation de Noël – Anne Perry

Le résumé de l’éditeur

Pour Emily Radley, la belle-sœur du célèbre policier Thomas Pitt, les fêtes de Noël s’annoncent désastreuses. Elle doit quitter sur le champ Londres, ses enfants, les mondanités et la fête pour passer ce Noël 1895 en Irlande, auprès d’une tante agonisante qui l’a demandée auprès d’elle.

Brusquement plongée au cœur du magnifique et sauvage Connemara, dans un petit village perdu au bord de l’océan, Emily ne s’imaginait pas une seconde confrontée à une affaire de meurtre commis sept ans auparavant.

Tandis qu’une tempête ramène sur la grève souvenirs et remords du passé, Emily, aussi à l’aise dans les tourbières irlandaises que dans un salon de la gentry, remue les consciences de la petite communauté, en quête d’un secret bien gardé.

Mon avis

Comme je vous l’ai déjà dit, il y a peu, j’aime bien les romans de Noël d’Anne Perry. En général, le personnage principal n’est pas un de ses héros habituels, mais une nièce, un cousin, une tante de l’un d’eux. Ce sont aussi souvent des histoires un peu plus légères et plus courtes.

Bref, je passe d’habitude un bon moment et j’aime en lire un chaque année (oui, je vous l’ai déjà dit. Je radote, je suis vieille).

Sauf que pour ce roman, j’ai quand même été pas mal déçue… Comme toujours, j’ai adoré l’atmosphère, le cadre et l’époque. Ici, on est donc en Irlande, dans le Connemara. Emily a été demandée par Susannah, sa tante mourante qu’elle n’a plus revue depuis qu’elle était enfant. Comme elle ne veut pas la laisser seule pour Noël (et que son mari la fait culpabiliser et « l’oblige » plus ou moins à y aller), elle part pour le Connemara et découvre le village où sa tante vit depuis son mariage avec un Irlandais. Elle tombe sous le charme des paysages, de l’océan imprévisible et des gens du village qui sont charmants, mais ressent une certaine tension, comme un malaise entre les habitants.

Finalement, on apprend qu’un meurtre assez singulier a été commis dans le village sept ans auparavant, et qu’on ignore encore qui est le coupable. Les habitants du village se soupçonnent donc tous les uns les autres et Susannah souhaite résoudre ce mystère pour apaiser le village avant sa mort. C’est en réalité pour cette raison qu’elle a fait appel à sa nièce, pour qu’elle l’aide à partir en paix.

L’idée de base est plutôt intéressante. L’identité de la victime et les supposées raisons de son assassinat sont également intrigantes et j’avais hâte d’en apprendre plus. L’atmosphère très pesante et les habitants constamment sur la défensive sont un peu angoissants.

J’avais très envie de savoir ce qui s’était passé, pourquoi cette personne avait été assassinée, qui avait fait le coup et comment le village allait réagir en découvrant le fin mot de l’histoire. Malheureusement, la fin arrive beaucoup trop abruptement, on n’a pas de réelle explication sur le mobile du meurtre, on n’est même pas vraiment sûr de l’identité du coupable puisqu’il n’y a pas de confrontation, aucun aveu, rien du tout.

Comme dans tout bon roman policier, j’ai moi aussi cherché qui avait fait le coup, mais rien dans le livre ne nous permet de découvrir son identité. Tous les indices qui nous mènent au meurtrier arrivent dans les 10 dernières pages et ce ne sont même pas des indices, puisqu’on nous donne carrément son nom et qu’on nous dévoile toutes les ficelles en quelques lignes seulement.

Je ne suis même pas sûre d’avoir compris pourquoi la victime était morte. Le mobile me semble totalement injustifié pour un acte aussi grave.

Du coup, si j’ai apprécié l’atmosphère globale du roman et que j’ai aimé me replonger dans l’écriture d’Anne Perry, j’ai tout de même été déçue par le fond de l’intrigue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :