Week-end Conseil #1 : Un employé modèle – Paul Cleave

J’ai décidé de lancer une série d’articles pour vous conseiller les romans qui m’ont le plus marquée et que je conseille souvent autour de moi.

On a tous (ou presque) des romans qu’on a déjà lus, qu’on se souvient avoir appréciés, mais dont on est incapable de parler…parce qu’on a oublié l’histoire. Et puis il y a ces livres qu’on n’oubliera jamais parce qu’ils nous ont marqué. Ces livres qu’on voudrait partager avec le monde entier pour pouvoir en parler tout le temps. C’est de ceux-là que je veux parler dans cette série d’articles.

Commençons donc tout de suite avec LE livre que je recommande invariablement quand on me demande conseil (et même quant on ne me demande rien, d’ailleurs) : Un employé modèle de Paul Cleave.

Il s’agit d’un polar, mais un peu différent. Si les romans policiers ne sont pas votre délire à cause de la violence, je vous conseille néanmoins de passer votre chemin. Sachez que les romans de Paul Cleave sont assez…trash. Certaines scènes sont vraiment violentes. Âmes sensibles s’abstenir, donc. Si vous êtes quand même curieux (ou que la violence ne vous dérange pas dans les romans), je vais donc essayer de vous convaincre de lire ce chef-d’œuvre (oui, rien que ça).

Le résumé de l’éditeur

Christchurch, Nouvelle-Zélande.

Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces.

Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch.

Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres.

Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Alors ? Ça donne pas envie, déjà ? Vous l’aurez compris, le personnage principal au demeurant un peu simplet se révèle être le pire tueur en série de l’histoire de Christchurch, un meurtrier sadique et sans pitié. Il se fait passer pour un imbécile alors qu’il est froid et calculateur.

Étonnamment, même si Joe est un monstre, on se prend d’affection pour lui, on veut l’aider, on souffre avec lui, on partage ses triomphes. Et pourtant, on ne peut pas vraiment l’aimer étant donnés ses actes. Mais un peu quand même. Mais pas trop. Bref, on est un peu tiraillé entre la morale et le désir de voir notre héros (ou anti-héros, plutôt) réussir dans son entreprise.

Ce roman est un peu différent des autres que j’ai pu lire jusqu’à présent : d’habitude, on suit un inspecteur de police, un détective privé ou un autre enquêteur quelconque qui cherche à arrêter un criminel. Ici, on se place donc du point de vue du criminel lui-même…qui enquête sur un autre criminel pour lui faire porter le chapeau. On connaît donc l’état d’esprit du personnage et on a droit à ses pensées intimes, y compris les plus immorales. C’est déroutant, mais ça change des romans traditionnels et on se prend assez vite au jeu du chat et de la souris.

Je ne vais pas vous en dire plus, mais sachez que je vous conseille un milliard de fois ce roman !

Et vous, est-ce que vous connaissez d’autres romans qui bousculent un peu les codes du genre ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :